was successfully added to your cart.

Moi aussi j’aime les hommes, un échange épistolaire qui fait du bien

By 29 janvier 2019 janvier 31st, 2019 Culture

Un homme jeté du haut d’une tour à cause de son orientation sexuelle a été l’événement déclencheur d’un échange épistolaire entre l’écrivain Simon Boulerice et l’attaché de presse Alain Labonté. Les éditions Stanké ont publié sous le titre Moi aussi j’aime les hommes cet échange épistolaire complètement libre et décomplexée».

C’est une correspondance entre deux auteurs homosexuels de générations différentes, qui traite de l’orientation sexuelle, d’abord, mais finalement pas tant que cela. Les sujets dévient, évoluent, font des virages, accélèrent, reviennent en arrière, font des digressions au gré des voyages et des expériences de l’un ou de l’autre. Une vraie conversation en somme. Ils s ‘interrompent parfois, regardent vers le passé, partage un moment de vie, cherche à réconcilier foi et sexualité, et parlent de taboues et des ravages du sida. Dans ces lettres d’amitié, on trouve des souvenirs d’enfance, des secrets, des coups de cœur, des films ou des livres ayant ponctués leurs vies et qui leur inspire des émotions positives.

Dans ces échanges, Simon et Alain se livrent  avec une sincérité confondante, rebondissants sur des expériences, des idées, dans le but avoué de bien sûr faire un état des lieux de la condition des minorités sexuelles au Québec et dans le monde, de confronter leurs vécues, mais aussi surtout de livrer un message d’amour et de respect, empreinte de compassion. 

En conclusion, un échange épistolaire rempli d’espoir et de sourire, sans prétention, et qui fait du bien !

Par Michel Hubert