was successfully added to your cart.

Mon frère est une fille, un roman jeunesse présentant un enfant transgenre

By 12 décembre 2018 Culture

Voici un court roman de Mariette Théberge, d’une soixantaine de pages destiné aux enfants de 7 à 9 ans aux Éditions Vent d’ouest qui traite des enfants transgenre. Il nous parle de Marjorie et « son frère » Oli. Oli est une fille dans le corps d’un garçon, c’est comme ça que sa grande soeur nous le présente.

Marjorie a toujours su que son frère Oli se conçoit comme une fille, même s’il a un corps de garçon. Dès son entrée en maternelle, la situation se complique. Un jour, lorsque Marjorie arrive à la garderie, Oli est habillée en princesse et affirme que cette robe magique l’a libérée. Dès lors, elle refuse de continuer de faire semblant d’être un garçon. Cette transformation bouleverse l’équilibre de la famille et chamboule les relations. Oli tient bon et réussit à se tisser une place. Avec l’aide de Marjorie et de leurs amis, arrivera-t-elle à taire la peur de ne pas être acceptée comme les autres enfants? (Vents d’ouest)

L’auteure, Mariette Théberge, est une Abitibienne d’origine installée en Outaouais depuis plus de quarante ans. Elle est connue dans le milieu des arts de la région de la capitale nationale et est surtout professeure en didactique des arts à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. Elle a également contribué à la mise sur pied du Théâtre le Trillium d’Ottawa et a publié par le passé de la poésie.

Vous pouvez lire un extrait sur le site de l’éditeur ici : http://www.ventsdouest.ca/pdf/vlv34extrait.pdf

Voici un premier roman jeunesse qui touche un sujet rare, les enfants transgenre. Le roman prend le point de vue de la soeur, ce qui permet au lecteur de se poser dans le rôle de la grande soeur bienveillante, face à sa petite soeur coincée dans le corps d’un petit garçon. Si Oli est globalement bien acceptée dans sa famille, son arrivée à l’école, lieu hautement normatif, est bien difficile pour elle. L’auteur tout en sensibilité tente d’éduquer le jeune lecteur en lui faisant toucher du doigt, le désarroi des enfants transgenre et leur difficulté lorsqu’ils découvrent alors pour la première fois leur différence via le regard des autres.

Un roman rare sur le vécu des enfants transgenre, qui plus est, un roman jeunesse. Nous ne pouvons qu’espérer que des enseignants feront lire ce livre à leurs jeunes élèves. Le livre est disponible gratuitement aux bibliothèques de la Ville de Québec.

Par Michel Hubert