was successfully added to your cart.

Le vrai monde de Michel Tremblay au Trident

By 20 septembre 2018 Culture

Du 18 Septembre au 13 Octobre, Michel Tremblay sera joué au théâtre Le Trident à Québec. La pièce a été présentée pour la première fois en 1987 au Théâtre du Rideau Vert à Montréal. L’œuvre magistrale de Michel Tremblay comprend 28 pièces de théâtre, 28 romans, 5 recueils de récits autobiographiques et  bien d’autres produits culturels. Michel Tremblay a été honoré de plus d’une soixantaine de prix, mentions et honneurs au cours de sa carrière, est une personnalité icônique du Québec et de la culture LGBTQ+.

«À 23 ans, Claude rêve de devenir écrivain. Sa première pièce met en scène trois personnages qui portent les noms de son père, de sa mère et de sa sœur, auprès desquels il a puisé son inspiration. Ses personnages prennent vie et côtoient leurs modèles; une fascinante confrontation s’ensuit, où s’agitent le double fond des choses, la multiplicité des perceptions et des réalités. Où est le vrai monde lorsque chacun crie au mensonge? Qu’est-ce que le vrai? Qu’est-ce que le faux? Qui sommes-nous dans le regard des autres? » (Trident)

Marie-Hélène Gendreau qui met cette pièce en scène au Trident est une habitué des pièces fortes comme  Tom à la ferme en 2011 ou Trainspotting en 2015, toutes deux à la Bordée. La pièce est soutenue par sept comédiens bien connus des spectateurs du Trident : Jean-Denis Beaudoin (Claude), Nancy Bernier (Madeleine I), Anne-Marie Olivier (Madeleine II), Claude Breton-Potvin (Mariette I), Ariel Charest (Mariette II), Christian Michaud (Alex I) et Jean-Michel Déry (Alex II).

Règlement de comptes avec l’univers familial, Le vrai monde? Cette pièce est aussi un règlement de compte avec le théâtre lui-même et un questionnement sur la dualité de notre réalité et de notre image.

Michel Tremblay montre que le théâtre, même avec la plus grande honnêteté est avant tout un art du mensonge. Il faut reconnaître que le but de l’art est d’inventer, de tricher, de mentir, d’utiliser des artifices pour faire surgir une vérité et des émotions. Mais à quel point un auteur a-t-il le droit de voler les vies de son entourage et de les transformer, les embellir ou les salir dans le but de créer ?

C’est aussi un questionnement ce que les autres perçoivent de nous. Une image différente de celle que l’on voudrait renvoyer et différente encore de la vérité. Chaque personne est multiple, nos personnalités sont comme des reflets dans des miroirs déformants, varient, bougent et sont impalpables. Et cette idée de jouer un jeu, de ne pas être complètement honnête ou de ne pas pouvoir être complètement soi, est un sentiment bien connu de nombreuses personnes de la Diversité sexuelle et pluralité de genre qui ne sont pas encore sorti du placard. Les secrets de famille et les non-dits éclatent ici au grand jour.

L’homosexualité est une thématique récurrente de Michel Tremblay dès son premier roman et qui traverse toutes ses œuvres, parfois ouvertement, parfois de manière plus allégorique.

Qu’est-ce que le vrai? Qu’est-ce que le faux? Qui sommes-nous dans le regard des autres?

L’Alliance Arc-en-ciel de Québec et moi-même tenons à remercier le Théâtre du Trident de l’invitation.

Par Michel Hubert