was successfully added to your cart.

Idées cadeaux pour des enfants tolérants, libres et heureux (1ère partie)

By 4 décembre 2017 Culture

A l’occasion des fêtes de fin d’année qui approchent, les moments en famille vont prendre une teinte propice à la lecture et à l’échange entre parents et enfants. L’Alliance vous propose donc une liste non exhaustive de livres destinée aux enfants. Ils sont disponibles gratuitement aux Bibliothèques de la Ville de Québec abordant les questions liées aux communautés de la diversité sexuelle et de genre. Dans cette première partie, les thématiques abordées sont l’identité de genre, les stéréotypes ainsi que les premiers émois affectifs. Restez à l’affût de la publication de la deuxième partie!

L’Alliance a pour mission de lutter contre l’homophobie et la transphobie. Diffuser la culture et éduquer sont des outils importants de notre lutte. Tous les livres de cette liste peuvent être empruntés gratuitement avec votre carte de bibliothèque. Nous nous sommes limités à des livres en français pour le préscolaire et le primaire pour les 8 ans et moins.

Éduquons les enfants pour qu’ils aiment la diversité, qu’il puissent être tolérant.e.s, libres, heureux.ses et surtout, elles et eux-mêmes.

La princesse qui n’aimait pas les princes
Alice Brière-Haquet et Lionel Larchevêque

Parce que la princesse venait de réussir une mayonnaise absolument parfaite, le roi, son père, décida de la marier. Il convia les princes d’à côté, puis les princes d’un peu plus loin et finalement les princes de la terre entière qui, un à un, défilèrent pour demander la main de la princesse. En vain. « Non, merci bien… » Aucun d’entre eux ne lui disait rien ! Le miracle se produisit enfin lorsqu’une jolie fée apparut. À sa vue, la princesse rougit, pâlie : c’était donc elle, l’amour tant attendu !

Le petit garçon qui aimait le rose
Jeanne Taboni Misérazzi et Raphaëlle Laborde

Luc raffole de la couleur rose : une maison rose, un arbre rose, un soleil rose ou un ciel rose, ses dessins sont tous teintés de sa couleur préférée. C’est sûr, Luc voit la vie en rose ! Pour lui faire plaisir, sa mère lui offre donc le cartable rose qu’il désire tant. Mais à l’école, tout le monde se moque de lui. Au lieu de « Luc », les autres enfants veulent l’appeler « Lucie » et le petit garçon se sent très mal à l’aise, au point d’en pleurer. Heureusement, sa rencontre avec Nico va l’aider à retrouver le sourire.

Fille ou garçon?
Fleur Camerman et Sabine De Greef

Pour petit éléphanteau, il existe plusieurs catégories de personnes : il y a les papas et les mamans, les grands ; il y a les bébés et les enfants, les petits ; et il y a les grands-pères et les grands-mères, faciles à reconnaître, car ils ont plein de rides. Mais pour les filles et les garçons, c’est une tout autre affaire ! Il y a bien quelques indices : les robes des demoiselles, les rubans qu’elles portent dans leurs cheveux ou leurs battements de cils. Tout se complique lorsque les filles s’habillent comme les garçons, jouent au foot ou se baignent dans le bassin de la piscine… À quoi peut-on donc se fier ? À son intuition ?

Dînette dans la tractopelle
Christos et Mélanie Grandgirard

Dans le catalogue, les pages roses des jouets de filles sont bien séparées des pages bleues des jouets de garçons. Jusqu’au jour où le catalogue est déchiré et recollé dans le désordre. La poupée Annabelle qui rêvait de jouer à la tractopelle rencontre la figurine Grand Jim qui adore la dînette. Garçons et filles partagent enfin leurs jouets et leurs jeux dans un catalogue aux pages violettes. Une histoire charmante et fantaisiste qui dénonce le sexisme dans les catalogues de jouets.

La fille qui voulait être un garçon
Stephanie Blake

Gretchen, dix ans, vit avec son père et ses six petits frères. Au lieu de jouer à la poupée, Gretchen joue au foot et elle se demande quand son père fera attention à elle. Au fil des pages, on découvre toute la souffrance de cette petite fille, en perte d’identité, mais surtout, de reconnaissance face à son père mi-ignorant, mi-débordé. Un beau texte accompagné de grandes illustrations en noir et blanc.

Le secret d’Ugolin
Beatrice Alemagna

Ugolin n’est pas un chien comme les autres, ce qu’il préfère c’est de manger du poisson et de se rouler en boule. Il se prend pour un chat et cela va lui poser quelques problèmes.

 

Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon
Christian Bruel et Anne Bozellec

Les parents de Julie lui reprochent sans cesse d’être un garçon manqué. Tellement, qu’un matin, son ombre est devenue celle d’un petit garçon qui caricature le moindre de ses gestes. D’abord amusée par ce double, Julie finit par douter de sa propre identité. Mais allez donc vous défaire d’une ombre qui n’est même pas la vôtre ! Une belle réédition, 40 ans après, de cet album hors du commun qui a marqué la littérature jeunesse à une époque où le thème du genre est plus que jamais d’actualité.

Imagier renversant
Sébastien Telleschi

Un imagier a renversé les rôles : c’est le papa qui utilise un gant de vaisselle et la maman qui enfile un gant de moto ; c’est le jeune homme qui a peur des souris et la jeune fille qui manie la souris de l’ordinateur; et ainsi de suite. Avec des illustrations très senties, les auteurs de cet imagier renversent les symboles et les clichés pour notre plus grand amusement.

Deux garçons et un secret
Andrée Poulin et Marie Lafrance

Émile et Mathis sont les meilleurs amis du monde. Ils partagent leurs jeux, leurs collations et leurs secrets. Un beau matin, Émile fait une découverte dans le bac à sable et ça lui donne une idée, la meilleure idée de toute sa vie : demander Mathis en mariage.

 

Jérôme par cœur
Thomas Scotto et Olivier Tallec

Raphaël aime Jérôme tant dans ses rêves que dans la vie et tant pis, si ça agace un peu ses parents. Raphaël le dit, avec évidence et innocence : parce que « Jérôme, ce n’est pas un mot de travers… ». Jérôme lui donne ses goûters et le défend contre les moqueries des autres. Dans son sourire, Raphaël se sent protégé. Les jours de sortie, ils se tiennent toujours par la main, alors oui, Raphaël aime Jérôme, dans ses rêves et dans la vie. Il le dit.

Philomène m’aime
Jean-Christophe Mazurie

Tout le monde aime Philomène, mais elle, qui aime-t-elle ? Quand Philomène se balade à vélo, tous les garçons qu’elle croise sont inévitablement à côté de la plaque ! Les frères Lasserre, pourtant des bagarreurs de première, décrètent une trêve. Prosper Laguigne oublie son bombardon et toute l’équipe de foot se désintéresse du ballon ! Mais le cœur de Philomène, lui, ne bat pour aucun garçon. Il bat pour… pour qui ? Voici une petite histoire pleine de charme afin de montrer qu’on a le droit d’aimer qui on veut !